Animalerie en ligne
Publié le - 1046 visites -

Interview d'un chien super star

Un poil immaculé, un poil blanc perle, une ligne svelte… Pour afficher la photogénie des grandes stars, le chien aux 50 000 abonnés Instagram dispose d’une routine alimentaire bien rodée. Voici les habitudes beauté, sportives et bien-être de Max, dévoilées en live par son propriétaire et dresseur.

Quelle cage et parc a chiot?

La combinaison de deux types de nourriture : les premières, sans céréales, lui assurent un pelage doux et brillant, les secondes veillent à sa santé cardio vasculaire. De temps en temps, des petits plats maison achetés chez le vétérinaire, pour le fun.

Le sport ?

Max est ultra-dynamique. il adore faire des jeux, sauter et se cacher. Dans ces moments-là, je suis un peu son guide et dresseur à domicile. Le reste du temps, il pratique le dox relax : posture du chien, du chat tête-en-bas, du cobra… il les maîtrise toutes à la perfection.

Des astuces beauté ?

Brosser sa fourrure chaque jour. Max adore ce moment, notamment sur le dos et le poitrail, avec une carde en métal, si possible. Quant à ses yeux, ils sont nettoyés aussi souvent que possible.

Un lieu de prédilection pour la sieste ?

Dans le lit de son maître, sous sa couette très exactement. Max sait qu’ici, elle il est au calme et à l'ombre.

Dernier geste beauté ?

Manger sa gamelle dans le dressing de son maître, en attendant qu’il se prépare pour la nuit. Puis Max se faufile sur le lit où il l’attend pour dormir, bien calée contre lui. Comme toute chien actif, il se réveille tôt, vers 9 h 30, pour qu’il lui prépare un petit déjeuner de chien actif.

Une adresse pour faire vos courses de chien branché ?

Pet Design: leurs cosmétiques sont magiques pour mon poil de chien LOF d'exposition.

« Qu'il est "trop"? Sûrement pas... Qu'il est "cabot"? Sûrement pas... (un secret entre nous : les expos l'emm... autant que faire se peut ! Il préfère assurément les balades en forêt que nous partageons avec lui !) Qu'il est un amour de chien (au risque d'être taxé d'anthropomorphisme )? OUI, assurément, Patch est aussi agréable à vivre que possible: docile, obéissant, fidèle, étranger à toute manigance, il est et restera toujours pour nous un champion de la tendresse et de la quiétude - contrairement à l'image erronée de chien intraitable qui colle parfois à la race ! »« Dans son cadre de vie, Patch est un excellent gardien. Hors de celui-ci, il se comporte en véritable gentleman, équilibré et sociable. Cette image de la race, qui nous vient de nos nombreux séjours dans les montagnes originelles du Sarpla, c'est celle que nous avons voulu travailler depuis nos débuts et qui fait sans doute la réputation de notre élevage aujourd'hui : un bon chien, apte à sa fonction de gardien ne peut qu'être un chien équilibré !En cela, Patch est à nos yeux un bel ambassadeur de sa race en Europe, et nous ne voyons pas comment il pourrait en être autrement (cf. site, rubrique"caractère"). »

Extrait de son palmarèsEn deux ans et demi de sorties, Patch n'a jamais essuyé de défaite. Voici quelques épisodes de son parcours :Meilleur Sarpla de la Nationale d'élevage à 1 an et 2 joursChampion de France de Conformité au StandardChampion d'Europe 2002Double Champion du Monde (2001 à Porto et en 2002 à Amsterdam)Vainqueur de six "Best in show" en quelques mois. Son parcours est un sans-faute impressionnant... du jamais vu pour un Sarpla, ici ou ailleurs !

« Autant nous sommes fiers de ces résultats, autant ils ne nous montent pas à la tête ! Simplement, ne minimisons pas hypocritement notre joie devant cette exceptionnelle reconnaissance de nos dix-huit ans de sélection sans concession ... qui estompent aujourd'hui presque autant d'années de sacrifices et de galères, que nos quatre enfants ont partagé avec nous pour en arriver là ! »

« Merci d'avance pour votre soutien, car Patch n'est pas (carrière en expos mise à part) un simple fruit du hasard, ni "l'oiseau rare" de notre élevage, mais un vrai "Grand Chien" de trois ans et demi, qui a encore une belle carrière devant lui et rentrera -pourquoi pas- dans les chiens de légende de la race et de la cynophilie française. »

« En conclusion, même si nous sommes très sensibles à la plastique de Patch et à son équilibre comportemental, nous n'avons pas pour autant le sentiment qu'il soit l'aboutissement définitif ou la « touche finale » de notre travail de sélection. Sans aucune prétention, il nous paraît évident qu'il aura des successeurs de lignées proches sur lesquels nous devrions arriver à « marquer » encore quelques améliorations morphologiques qui nous tiennent à cœur. En attendant, la reconnaissance des juges est tout de même une récompense appréciable et renforce notre motivation. »

« Je voudrais également dire ici mon admiration profonde et émue à ce petit bout de femme (qui est la mienne) pour la qualité de son "handling" et pour la formidable complicité qui émane de leur binôme lorsqu'ils évoluent ensemble sur un ring. »

Slavyanka appartient à une race de chats nus rare : c'est une femelle Donskoy. Son éleveuse, Elena Joubert, d'origine russe, est installée en France depuis plusieurs années. Dans cette interview, elle nous fait partager son parcours, son sentiment sur cette race et son développement en France, sa présence en exposition. Elle nous parle aussi de la Russie où, vu le climat, habiller un chat n'est pas du tout incongru et encourage même d'originales créations !

Aniwa : Elena, vous êtes une des rares éleveuses de Donskoy en France, pourriez-vous nous parler de cette race de chats nus, de son origine, de ses principales caractéristiques ?

Elena Joubert : Le DONSKOY (ou DON SPHYNX) est un chat nu découvert en 1986, quand Elena Kovaleva recueillit Varvara, une petite chatte sans poils, dans les rues de Rostov-sur-le-Don, en Russie.

La première chatonne plus au moins nue née dans la quatrième portée de Varvara avec en tant que père le simple chat de gouttière Vassili, se prénommait Chita.

Une éleveuse expérimentée Irina Nemikina (chatterie MIF) a commencé à travailler avec Chita pour fixer la race de Russian Hairless ou, comme on l'a appelée par la suite, le Don Sphynx.

Le gène responsable de la nudité du Donskoy étant dominant, contrairement au Sphynx du Canada (récessif), cette mutation spontanée a donc été facilement fixée en mariant les descendants de Varvara avec des chats Européens et Sibériens.

Il y a eu un autre courant d'élevage de Donskoy lorsqu'à Saint-Pétersbourg des chats orientaux et siamois ont été croisés avec les Donskoy (par exemple, Afinogen Mif).

Le Peterbald est né ainsi, un Oriental nu grâce au gène de nudité unique du Donskoy.

Vif et intelligent, le Donskoy est un chat de taille moyenne, avec une ossature forte mais assez élégante. Sa peau ridée est nue. Au toucher, elle est chaude et délicate.